Skip to content
Connexion

La lumière de la Paix de Bethléem est une petite flamme qui est allumée par des Autrichiens dans un lieu où la paix est fragile, mais c’est là où Jésus est né : Bethléem. La flamme est allumée précisément dans la grotte e la nativité de Jésus. Elle porte en elle les espoirs de paix et la volonté d’aller vers son voisin, vers les inconnus. Le but est de la diffuser partout dans le monde avant Noël. Le seul réseau mondial capable de relever le défi est le scoutisme. Des délégations venues d’un peu partout vont la chercher à Vienne. Pour la France, ce sont les Éclaireurs et Éclaireuses unionistes de France (protestants) et les Scouts et Guides de France (catholiques) qui font le voyage. Ils rapportent la flamme à Paris où convergent des scouts et des éclaireurs de toutes les régions. Pour notre territoire, cette année, c'est le groupe d'Hénin qui a organisé l’accueil de cette lumière. L’évenement a eu lieu dans l’église de Carvin le 3ème dimanche de l'avant.

 

Multiplier n’est pas diviser

L’événement attire toujours beaucoup de monde. L’église de Carvin a accueilli des Scouts et Guides de France de tout le département, des scouts d’autres mouvements (Scouts d’Europe et scouts anglais, irlandais), des membres de plusieurs mouvements d’Église, des paroissiens et tout simplement des curieux. La petite lumière venu de Paris s'est mutliplié.

 « L’amour et la tendresse, c’est comme cette flamme, déclare Olivier Félix, notre aumonier territorial. Quand on la partage, elle ne donne pas deux ou trois flammes plus petites. Elle se multiplie et elle peut se multiplier à l’infini. Quand on partage l’amour ou la tendresse, on se retrouve avec deux ou trois fois plus d’amour et de tendresse qu’avant. »